Le tourisme à vélo comme relance de l’activité de proximité

La crise sanitaire et économique engendrée par le Covid 19 impacte de plein fouet le monde du tourisme, fragilisant un secteur dont les mutations successives ont déjà bousculé les codes (digitalisation, ubérisation…).

MyTripTailor a interrogé des acteurs du tourisme et de l’itinérance sur le vécu de cette crise et les projets pour l’après.

Nicolas Mercat, expert mobilité, territoire et vélo pour INDDIGO, nous répond.

1.Comment cette période inédite et ses conséquences impactent-elles votre activité au quotidien ? 

Toutes nos équipes sont passées en télétravail. Dans un bureau d’études, cette mutation se fait sans trop de difficultés. Nous avons pu avancer sur la plupart de nos missions, organiser des viso-conférences, des webséminaires. Nos collègues ayant des enfants scolarisés ont dû passer à temps partiel. La plupart des techniciens qui travaillent sur des chantiers sont passés en chômage partiel ou complet. Nous craignions surtout le recul des élections municipales et communautaires et l’absence de prises de décisions. Mais nous avons vu la thématique du vélo sous toutes ses formes, surtout urbaine mais aussi touristique, venir sur le devant de la scène avec le déconfinement. Résultats : une demande en très forte hausse sur les missions vélo avec les pistes provisoires, les services vélo mais aussi le tourisme à vélo. Le vélo sera clairement une partie de la réponse en termes de mobilité et d’activité touristique des prochains mois.

2. On parle d’un potentiel un regain d’intérêt des français pour le territoire français à la sortie du confinement. Qu’en pensez-vous ? Quelles en seraient les raisons ? 

Oui, toutes les enquêtes réalisées pendant la période de confinement montrent une plus forte appétence pour la France et pour des destinations moins courues. Peur des transports, interrogations sur l’évolution des directives de confinement avec un potentiel rebond, attentisme à réserver dans un contexte incertain, la France et la proximité ont la cote dans les destinations souhaitées.

3. En quoi l’itinérance peut-elle participer au rebond de l’activité ? 

L’itinérance, et particulièrement l’itinérance à vélo répond bien aux contraintes actuelles : un tourisme de nature, en couple ou en petits groupes d’amis, loin des destinations bondées, dans des structures d’hébergements de taille modeste et permettant une bonne distanciation physique tout en améliorant ses capacités respiratoires.

L’activité correspond parfaitement aux attentes actuelles. Il s’agit par ailleurs d’une activité de proximité (sur la ViaRhôna, 60% de la clientèle touristique de l’itinéraire vient des 12 départements riverains) que l’on peut pratiquer en partant de chez soi et que l’on peut facilement improviser au dernier moment. Tout pour répondre aux attentes bien spécifiques d’aujourd’hui !

4. A plus long terme. Pensez-vous que l’itinérance soit une réponse crédible aux enjeux de durabilité du secteur touristique ? Si oui, à quelles conditions ? 

Il s’agit d’une activité accessible à un très large public, des tous petits aux plus âgés, avec l’apport du vélo à assistance électrique. L’itinérance à vélo recouvre des niveaux de gammes très larges depuis des séjours en bivouac jusqu’aux relais châteaux. Il s’agit par ailleurs d’une activité économique répartie sur le territoire présentant des impacts directs, indirects et induits importants dans les espaces traversées sur des emplois locaux non délocalisables. La saison de pratique est longue d’avril à octobre, permettant d’optimiser les infrastructures touristiques existantes. Plus de la moitié des itinérants à vélo utilisent les transports en commun pour venir ou repartir et la plupart viennent des bassins de proximité. Sur les plans économique, social et environnemental, il s’agit donc d’une forme de tourisme répondant bien aux défis de demain. Si l’offre d’itinéraire continue comme aujourd’hui à progresser en France pour répondre à la croissance très importante du marché (un doublement dans les 5 dernières années), toutes les conditions sont réunies pour faire du tourisme à vélo une réponse crédible.

Credit Photo : SbytovaMN/iStock

Contactez-nous

Contactez-nous par email nous vous répondrons au plus vite

Peu lisible ? Changer de texte. captcha txt